[de]construisons : Le bilan – Hannah Höfte

En octobre 2018, une vingtaine de personnes ont participé au chantier de déconstruction d’une maison située dans les Yvelines et vouée à être démolie. Le workshop « [de] construisons » a été l’occasion d’expérimenter le démontage de matériaux en vue de leur réemploi et la (dé)fabrication d’une maison des années 60, tout en déployant une belle énergie collective afin de concrétiser ce projet un peu fou.

RE-STORE by WoMa – WoMa

Pendant 10 mois, nous allons développer des expérimentations autour du réemploi, du recyclage et de la revalorisation des matériaux dans un lieu unique : L’Orfèvrerie à Saint-Denis (93).
Le collectif RE-STORE est formé de makers, artisans, architectes, designers, entrepreneurs…

Dans une dynamique de partage et de collaboration, le collectif explore de nouveaux processus de stockage et de fabrication pour développer un modèle économique vertueux.

Vous portez des problématiques similaires ? Vous êtes intéressé.e.s ? Souhaitez participer ? Rejoignez-nous !

L’objectif légal de valorisation de 70 % des déchets du BTP est un mensonge blanc – Elisabeth Gelot

Savez-vous ce qu’est un « mensonge blanc » ? C’est un mensonge qui ne cause pas de torts significatifs. Grosso modo, c’est un peu comme un placebo : au pire il ne fait rien de mal, au mieux il fait beaucoup de bien. Alors pourquoi s’en priver ? Au même titre que la vie des affaires ou la sphère familiale,

On a testé pour vous toutes les plateformes numériques de l’économie circulaire et le grand gagnant est …. L’ingéniosité ! – Save Up by Edeis

Imaginez un immeuble de bureaux de 13 000 m², aux intérieurs refaits à neuf, jamais servi, jamais reloué, dont le destin est d’être démoli 5 ans plus tard pour faire des logements. Moquettes, faux-plafonds, éclairage, groupes froids, quincaillerie, … tout est fonctionnel, propre, neuf mais posé. De facto, ils sont devenus des déchets en puissance, des encombrants

Réemploi des matériaux de construction : quelle responsabilité pour l’architecte ? – Elisabeth Gelot

Le réemploi n’est pas sans risque du point de vue juridique pour l’architecte. Mais comme disait Jeanne Moreau, « Vivre, c’est prendre des risques ». Le tout est d’identifier ces risques afin de les annihiler ou au moins de les réduire au maximum (c’est pour ça que l’Homme créa les assurances). Les matériaux réemployés peuvent présenter des

Les critères juridiques du réemploi – Comment éviter le statut de déchet ? – Elisabeth Gelot

Si vous êtes un fervent adorateur du réemploi, votre pratique assidue vous a probablement déjà conduit à constater que le réemploi vit sous la menace (incessante et terrible, allons jusque-là), du statut de déchet. Le présent article a vocation à vous permettre d’éviter le statut de déchet dans vos opérations de réemploi, et de vous

Quelle responsabilité en cas de vente de matériaux de construction issus du réemploi ? – Elisabeth Gelot

Vous êtes un acteur de la construction et vous avez décidé d’engager votre transition vers l’économie circulaire. Votre objectif ? Vendre les matériaux réemployables issus de vos chantiers de construction ou de déconstruction, ou en acquérir afin de les incorporer à votre prochain projet. Mais dans votre élan, une crainte vous freine : quelle est la responsabilité

Construction durable : l’Alliance HQE-GBC identifie 15 leviers pour soutenir l’économie circulaire – Le Moniteur.fr

Un article du Moniteur.fr sur les levier en faveur de l’économie circulaire dans le BTP tels qu’ils ont été identifiés par l’alliance HQE-GBC. L’article intitulé « Construction durable : l’Alliance HQE-GBC identifie 15 leviers pour soutenir l’économie circulaire » est à lire :  ICI.