La fin des déchets du bâtiment, V3 ; Partie 4/4 – ARCHIWASTE – Future of Waste

ARCHIWASTE – http://makesense.rocks/futureofwaste/ Une campagne de mobilisation citoyenne autour de l’économie circulaire dans le BTP. 🔹 🔹 🔹 Soirée de cloture de la mobilisation ArchiWaste Première partie 🔹 🔹 🔹 📢 Le secteur de la construction est devenu le plus gros producteur de déchets au monde, entrainant gaspillages et pollutions diverses. Future of Wastevous présente

La fin des déchets du bâtiment, V3 ; Partie 3/4 – ARCHIWASTE – Future of Waste

ARCHIWASTE – http://makesense.rocks/futureofwaste/ Une campagne de mobilisation citoyenne autour de l’économie circulaire dans le BTP. 🔹 🔹 🔹 Soirée de cloture de la mobilisation ArchiWaste Première partie 🔹 🔹 🔹 📢 Le secteur de la construction est devenu le plus gros producteur de déchets au monde, entrainant gaspillages et pollutions diverses. Future of Wastevous présente

La fin des déchets du bâtiment, V3 ; Partie 2/4 – ARCHIWASTE – Future of Waste

ARCHIWASTE – http://makesense.rocks/futureofwaste/ Une campagne de mobilisation citoyenne autour de l’économie circulaire dans le BTP. 🔹 🔹 🔹 Soirée de cloture de la mobilisation ArchiWaste Première partie 🔹 🔹 🔹 📢 Le secteur de la construction est devenu le plus gros producteur de déchets au monde, entrainant gaspillages et pollutions diverses. Future of Wastevous présente

La fin des déchets du bâtiment, V3 ; Partie 1/4 – ARCHIWASTE – Future of Waste

ARCHIWASTE – http://makesense.rocks/futureofwaste/ Une campagne de mobilisation citoyenne autour de l’économie circulaire dans le BTP. 🔹 🔹 🔹 Soirée de cloture de la mobilisation ArchiWaste Première partie 🔹 🔹 🔹 📢 Le secteur de la construction est devenu le plus gros producteur de déchets au monde, entrainant gaspillages et pollutions diverses. Future of Wastevous présente

Construction: utiliser les matériaux récupérés dans les bâtiments pour reconstruire ailleurs – France Inter

Un collectif belge a réalisé une plateforme pour réutiliser les matériaux récupérés dans les bâtiments vouées à la démolition. Ce collectif belge du nom de Rotor a crée la plateforme Opalis. Elle inventorie les matériaux de construction de seconde mains récupérés dans des bâtiments, des espaces voués à la démolition pour pouvoir les réutiliser. Il s’invite