Le Parpaing, comptoir aux matériaux de réemploi du collectif Zerm, a ouvert ses portes – lavoixdunord

Son nom, bien trouvé, c’est le Parpaing. C’est la vitrine de la démarche du collectif d’architectes Zerm, qui prône le réemploi de matériaux de déconstruction. Il est installé près de la salle Watremez, aux Ateliers Jouret. Par Marc Grosclaude Publié le 28/01/2018 C’est un carré de moquette sombre comme on en voit des milliers dans

Construire et déconstruire – Future of waste / Make Sense

Le 24 octobre dernier lors de la soirée Construire et déconstruire, Future of Waste clôturait la campagne ArchiWaste, sur les enjeux et solutions de gestion des déchets issus du secteur BTP et de l’architecture. Le temps d’une soirée, nous sommes revenus sur les apprentissages clés de ces 9 mois d’exploration. Au programme : éco-conception des bâtiments,

Déconstruction et réemploi – Rotor

Comment faire circuler les éléments de construction ; Michaël Ghyoot, Lionel Devlieger, Lionel Billet et André Warnier ; PPUR – Collection : Architecture. Le réemploi des éléments de construction est aujourd’hui devenu une ambition dans de nombreuses politiques publiques en matière de gestion des ressources. Les principes d’urban mining, de métabolisme urbain et de bouclage

La fin des déchets du bâtiment, V3 ; Partie 4/4 – ARCHIWASTE – Future of Waste

ARCHIWASTE – http://makesense.rocks/futureofwaste/ Une campagne de mobilisation citoyenne autour de l’économie circulaire dans le BTP. 🔹 🔹 🔹 Soirée de cloture de la mobilisation ArchiWaste Première partie 🔹 🔹 🔹 📢 Le secteur de la construction est devenu le plus gros producteur de déchets au monde, entrainant gaspillages et pollutions diverses. Future of Wastevous présente

La fin des déchets du bâtiment, V3 ; Partie 3/4 – ARCHIWASTE – Future of Waste

ARCHIWASTE – http://makesense.rocks/futureofwaste/ Une campagne de mobilisation citoyenne autour de l’économie circulaire dans le BTP. 🔹 🔹 🔹 Soirée de cloture de la mobilisation ArchiWaste Première partie 🔹 🔹 🔹 📢 Le secteur de la construction est devenu le plus gros producteur de déchets au monde, entrainant gaspillages et pollutions diverses. Future of Wastevous présente

La fin des déchets du bâtiment, V3 ; Partie 2/4 – ARCHIWASTE – Future of Waste

ARCHIWASTE – http://makesense.rocks/futureofwaste/ Une campagne de mobilisation citoyenne autour de l’économie circulaire dans le BTP. 🔹 🔹 🔹 Soirée de cloture de la mobilisation ArchiWaste Première partie 🔹 🔹 🔹 📢 Le secteur de la construction est devenu le plus gros producteur de déchets au monde, entrainant gaspillages et pollutions diverses. Future of Wastevous présente

La fin des déchets du bâtiment, V3 ; Partie 1/4 – ARCHIWASTE – Future of Waste

ARCHIWASTE – http://makesense.rocks/futureofwaste/ Une campagne de mobilisation citoyenne autour de l’économie circulaire dans le BTP. 🔹 🔹 🔹 Soirée de cloture de la mobilisation ArchiWaste Première partie 🔹 🔹 🔹 📢 Le secteur de la construction est devenu le plus gros producteur de déchets au monde, entrainant gaspillages et pollutions diverses. Future of Wastevous présente

CircoLab : des professionnels de l’immobilier s’engagent dans l’économie circulaire – Le journal du grand Paris

Une douzaine d’acteurs majeurs de l’immobilier et de la construction ont lancé CircoLab, jeudi 9 novembre chez Deloitte à Neuilly, signant une charte pour favoriser le réemploi et l’économie circulaire. Dans un secteur qui génère en France 50 millions de tonnes de déchets par an. S’engager dans la transition vers une économie circulaire notamment à

Déchets de la déconstruction : un guide et des engagements – Batiactu

BATIMAT.Sur le salon, plusieurs grands acteurs de la maîtrise d’ouvrage ont adhéré à une charte pour une meilleure prise en compte de la prévention et de la gestion des déchets dans les marchés de travaux de rénovation-démolition. Dans le même temps, Nicolas Hulot et Bruno Le Maire ont signé un engagement pour la croissance verte spécifique au

RESSOURCERIE DE MATÉRIAUX DE RÉEMPLOI À ROUBAIX / ZERM – Hello Asso

Collecte de fonds pour l’ouverture d’une ressourcerie permettant la valorisation de matériaux de réemploi Pourquoi une ressourcerie ? L’architecture et sa production s’inscrivent dans un contexte où il est courant de détruire pour reconstruire. Le secteur du bâtiment génère environ 40 millions de tonnes de déchets par an dont plus de 90% proviennent des travaux de

Icade et Egis veulent faire baisser le coût des matériaux de construction – Les Echos

Les deux filiales de la Caisse des dépôts lancent une plateforme de réemploi. Les matériaux proposés pourraient être 25 à 40 % moins chers que les produits neufs. Planchers, câbles, parois de verre, portes, huisseries, cloisons…, en cas de démolition d’un bâtiment ou de travaux de rénovation, aujourd’hui presque tout part à la benne. Pas moins

Read More