Réemploi : Quand l’Architecte part à la chasse aux matériaux – archicree

Censément vertueuses, durables, mais aussi intrigantes et décalées, les stratégies de réemploi intéressent un nombre croissant d’architectes. Quelles sont leurs limites et leur potentiel ? Comment choisir un matériau de réemploi, définir son champs d’application, sa compatibilité aux normes ? Partenaire de l’agence d’architecture Rotor, qui s’est dotée depuis trois ans d’une structure spécialisée dans

RÉUTILISATION, RÉEMPLOI ET RECYCLAGE, LA PRATIQUE DES TROIS « R » , PAR NA ARCHITECTURE – AMC

Suite à la question posée par AMC à l’occasion de la COP21 – Quelle place pour le recyclage dans le bâtiment ? –, nous nous devions de répondre et d’apporter notre contribution à cette belle initiative. Tout d’abord, il nous faut effectuer un petit rappel de vocabulaire concernant les trois « R » Réutilisation, Réemploi et Recyclage. Prenons l’exemple d’une porte en bois récupérée dans une benne après une démolition. Nous la réutilisons, si elle continue d’être une porte dans un nouveau projet

Réemploi des matériaux de construction: une filière d’avenir – Journal de l’environnement

Pour réduire la consommation de matières en France (12 tonnes par habitant et par an[1]), le réemploi des matériaux du bâtiment représente une filière d’avenir à développer d’urgence, comme le montre l’expérience-pilote conduite dans l’agglomération de Plaine Commune (Seine-Saint-Denis). [1] Sans compter les matières nécessaires aux produits importés ni les matières non utilisées comme les terres